Argentine, Chili nord‎ > ‎Accueil‎ > ‎

Guatemala

Du 16 janvier au 16 février, du Belize au Guatemala et retour Mexique

Il est presque 10 h, le 21 janvier. Nous dominons la jungle, nous l’avons transpercé et sommes au-dessus. Le soleil est déjà de plomb, en regardant en bas, nous nous disons qu’il doit y en avoir des grosses bêtes. Nous sentons la vie juste en dessous de nous, nous entendons des singes hurleurs, voyons des branches bougées, ça doit être des singes araignées.

La vue est fantastique, la jungle est si dense. Nous entendons des chants d’oiseaux… des toucans ?? On en a pas vu en nous hissant la haut, mais savons qu’il y en a…. on pourrait rester ici des heures à attendre…. Attendre quoi ? Juste la prochaine minute qui passe… où sommes-nous ???

Le 19 janvier, nous quittons Chetumal, bien reposés. Les filles ont bien profité de cette pause camping piscine. Nous partons de bonheur car nous voulons traverser les Belize en une journée et entrer au Guatemala ce soir.

L’entrée au Belize se fait sans problème, Le Belize, petite enclave entre le Mexique et le Guatemala…. Où l’on parle anglais. Ici, déjà changement de décors, on a vraiment l’impression d’être en Martinique de par les habitations et surtout la population.

Nous traversons le Bélize, sur notre route plusieurs camions transportant des cannes à sucre








Nous traversons le pays assez rapidement, pas qu’on craigne quoi que ce soit, mais on a (trop ?) hâte d’être au Guatemala, le pays le plus au Sud de notre voyage. Sur la route, une superbe tarentule qui traverse la route nous souhaite la bienvenue….on ne s’arrête pas.

En milieu d’après-midi, nous nous trouvons déjà à la frontière du Guatemala. En arrivant, on se fait accoster par pas mal de monde qui souhaite nous aider (comme si on avait besoin d’aide pour donner notre passeport…. Mais ça fait partie du jeu et des voyages). On passe Darwin dans un tunnel de fumigation pour le désinfecter et devons faire les papiers d’importation. Pour ce faire il faut des photocopies….. Mais la photocopieuse la plus proche est à 2 km….. (Le bureau  du côté de la douane étant fermé pendant 2 jours). Votre narrateur ira donc en ville en taxi à la recherche d’une photocopieuse.

Une fois ce détail réglé nous passons la douane et roulons encore quelques heures à la recherche de notre bivouac, au bord du lac Péten. Un endroit très reposant.

                      Notre bivouac au bord du lac Péten, c'est super, les filles s'y sont même baignées.                           Première halte au Guatemala, au lac Péten

Le 20, nous roulons en direction du Nord du pays, nous nous enfonçons dans une jungle épaisse. Nous espérons y voir des animaux, mais pour l’instant nous faisons chou blanc. Nous entrons dans un parc national (bien connu mais nous taisons son nom pour l’instant). La route pour traverser le parc est bien tranquille.

Il y a un endroit où nous pouvons bivouaquer….Nous allons nous promener  un peu dans la jungle histoire de voir quelques singes-araignées…. Mais la tombée de la nuit nous rappelle bien vite que la jungle regorge de moustiques, donc nous nous enfermons dans notre camping-car, et attendons le lendemain matin pour aller plus loin.

Le 21, réveille assez tôt. Nous avons prévenu les filles, aujourd’hui on marche. Nous commençons par nous enfoncer plus loin sur un chemin pédestre. Nous voulons commencer notre journée par la vue splendide sur le site, donc à peu près 1 heure de marche pour nous rendre à un escalier en bois. Très bien fichu l’escalier… assez facile même pour les filles. On s’arrête au cours de notre ascension pour admirer des singes araignées, il y a même des bébés. Ils sont justes à notre hauteur. C’est super sympa… on continue. Et on arrive au sommet, en haut de la pyramide du temple IV.

Nous dominons la jungle, c'est magnifique!!!Un singe-araignée

Nous sommes en haut, nous dominons la jungle et avons une vue imprenable sur le site tout en entier ; enfin, pour être plus précis ; nous voyons les autre pyramides qui transpercent la jungle.

Où sommes-nous ? Un lieu mythique Maya. Il est 10h et nous sommes en haut de la pyramide la plus élevée de Tikal.

Après quelques photos, quelques gorgées d’eau et un peu de crème solaire, nous redescendons et recroisons nos amis les singes. Nous nous promènerons à Tikal quelques heures à la découverte de ce site magnifique, à croiser la faune locale et photographier à tout va.

      Le grand temple II          

Une bonne journée en somme.

L’après-midi nous quittons le parc pour retourner au bord du lac où nous passons une nuit de plus.

Le 22 nous allons à Flores, une  île sur le lac Pèten, puis nous reprenons la route. Nous nous arrêtons à Poptun, une ville étape.

Le 23 nous allons à Rio Dulce, dans une marina. Ce coin étant reconnu une des marina la plus sûre de l’Ouest des Caraïbes pendant la saison des Ouragans. Pas qu’on se sente vraiment concerné… on pense y passer la nuit et continuer…. On y passera 6 nuits…et oui.

En arrivant à la marina Nana Juana, nous entendons parler français partout…et il y a plein de familles. Des camping-cars ??? Non des familles qui voyages en voiliers… ça alors !

Storm, Lucie, Norah, Athénaïs et Lou, une belle brochette!!!Sympas le bivouac!!








Nous passerons une superbe semaine, rencontrerons plein de familles, les filles se sont éclatées…et avons partager (outres les apéros qui se prolongent assez tard) plein de souvenir de nos voyages. Il est très amusant de constater que les voyageurs en camping-car rêvent de voyager en voilier, en tout cas une fois (pas tous ??) et que les voyageurs en voilier veulent voyager en camping-car. L’esprit du voyage est bien le même.

Prêt à apprendre à naviguer ? Nous ?? Pourquoi pas, en tout cas la graine est plantée ?

Le 27, nos nouveaux amis Jean-Philippe, Isabelle et leur fille Lou, sur le départ, nous proposent de naviguer la matinée avec eux en remontant le Rio Dulce jusqu’à Livingston. Livingston n’étant accessible que pas bateau…. Nous disons oui tout de suite…avec GRAND plaisir.








Nous remontons donc le Rio la matinée. C’est magique est ça donne des idées et un peu d’eau à notre petite graine.

Nous nous quitterons à Livingston et rentrerons avec un bateau taxi.

Quelle semaine ! Bons vents à nos amis

Le 29 nous quittons Rio Dulce en direction de Guatemala Ciudad. Nous arrivons à traverser la ville sans encombre (s’était pas gagné) et passons 2 jours dans un centre aquatique à faire du toboggan.

                            Les filles s'éclatent               

Le 31 nous allons à Antigua. De loin la plus belle ville du Guatemala. Une ville coloniale, non sans rappeler le style de San Christobal de Las Casas au Mexique, mais avec les volcans en plus…. Nous y passerons quelques jours à visiter, faire les magasins (on adore l’artisanat Guatémaltèque en particulier les textiles avec un style tellement varié…), visiter le musée du chocolat où les filles feront leurs propres chocolats….En plus nous nous trouvons à 2 pas du centre, sur le terrain de la police touristique qui laisse à disposition un grand terrain pour les voyageurs : gratuit et sûr …. Que peut-on espérer de plus ???

Un des volcans qui entoure la ville d'Antigua









Le 5, nous quittons Antigua pour aller à l’autre endroit touristique du Guatemala. Le lac Attitlan. Nous nous rendons à Panajachel. Route magnifique mais assez difficile (mais de très très bonne qualité…. Toutes les routes du Guatemala d’ailleurs), ça monte beaucoup et ça descend bien raide…. Aïe aïe les freins souffrent.

Chouette le bivouac!Au lac Attitlàn








A Pana (oui…Pana…. C’est plus court), encore un endroit charmant. Nous sommes sur un superbe terrain avec vue imprenable sur le lac et 3 volcans, nous y passerons 6 nuits. Du Repos pour les filles qui sont tombées malade. Laure ira faire un tour sur le lac avec Norah, remise avant Lucie.

   Des femmes tissent dans la rue des tissus locauxLe marché est bien achalandé

Le 10 nous allons à Chichicastenango, une ville entourée de vallées et de montagne et bien connue pour son marché. Le plus ancien et le plus grand du pays. Nous y allons avec une voiture, pas trop envie d’y aller avec Darwin (ouf…. Bon choix…). L’ambiance y est fort sympathique et un peu irréelle par endroit, en particulier sur les marches de l’église avec des dizaines d’indiens, certains vendant des tissus, d’autres des fleurs, d’autres juste ici pour se rappeler qu’on est jour de marché, et ceci dans la fumée et l’odeur d’un feu sur les premières marches…. On adore l’ambiance de ChiChi….

       

Et voici la fin de notre périple au Guatemala. Le 11 nous traversons d’autres vallées et « escaladons » d’autres montagnes pour arriver à la frontière….. La pire frontière, le passage le plus atroce de nos voyages…

En arrivant, une dizaine ? Non une trentaine  de personnes se ruent sur notre camping-car, souhaitant nous « aider » pour passer la frontière. Des informations contradictoires « tu dois te parquer ici »… »Non il faut te parquer ici pour aller faire la douane »…tout le monde hurle, il y a 2 personnes accrochées par rétroviseurs….. On essaie d’avancer pour rechercher un douanier. On en trouve un, mais il s’en fou complètement de nous. On sort du camping-car et on fait des coudes pour aller à l’intérieur. 25 ont laissé tomber, ils sont plus que 5 à nos basques, plus que 3…. Plus que 2….

Nous arrivons enfin à la frontière Mexicaine…bien plus tranquille que la précédente… on lâche quelques billets et on passe…. Ouf…. Quel stress….

Nous dormirons le 11 dans une station Pemex et le 12 dans un camping à Puerto Arista. Il fait super chaud sur la côte Pacifique. Plus de 30.

Le 13 nous reprenons la route, toujours aussi escarpée (moyenne de 30 km/h) et nous arrivons à Puerto Escondido le 14 où nous passerons quelques jours. 

Comments