Argentine, Chili nord‎ > ‎Accueil‎ > ‎

Mexique 2




Du 14 février au 2 avril, la remontée jusqu’aux USA

Nous restons du 14 au 18 février dans cette petite ville sur la côte Pacifique. Un « camping » hôtel laissé un peu à l’abandon….mais nous voulons rester un peu tranquille. Lucie est un peu malade, rien de grave mais le signal « restons un peu sur place » est bien passé.

Puerto Escondido est connu pour ses vagues hallucinantes et ses rouleaux bien appréciés des surfeurs. Nous irons à la plage, mais celle protégée par la baie où les filles pourront s’amuser dans les vagues avec votre narrateur. Nous passons 3 journées relax….









Le 18 nous quittons Pueto Escondido pour nous rendre dans un village, à 1 ou 2 heures de route : Zipolite. Nous pensions y rester qu’une seule nuit….. Mais le camping super bien équipé, une très belle piscine, une belle pelouse (très rare)…. Nous forcerons a y rester 3 jours…..encore relax.

                                  Au camping de Zipolite           Tout confort!

Nous passons donc 3 journées à Zipolite et irons aussi découvrir le centre de protection des tortues près de la Ventanilla. Nous y verrons de très beaux spécimens et une très grande variété de tortues.

Depuis Zipolite, nous voulons nous rendre à Oaxaca, une ville  coloniale connue pour son artisanat. Seule hic…. On n’arrête pas de nous dire que la route qui y mène est très très difficile, surtout pour un camping-car de plus de 8 mètres.

Nous quittons Zipolite le 21…. À la sortie du camping, un vacancier nous demande par où nous passons, car la route 175 (celle que nous voulions prendre)…est vraiment très très difficile…. (Encore ???).

Bref, on se concerte vite fait et on se dit qu’on va quand même faire cette route 175….. Nous ne sommes pas les premiers….

Nous savions que la route allait prendre du temps, on craignait même de « casser » quelque chose sur le camping-car et ce n’est pas dans les montagnes qu’on peut se faire dépanner et encore moins remorquer…. On a quand même essayé…. N’est-on pas les Vagabundos ?????

Bref…. On doit dire que la route était…..longue…..mais nos expériences sur les pistes très casse-cou entre l’Argentine et la Bolivie nous avaient déjà montré ce qu’étaient réellement des routes difficiles !

Nous avalons la route 175 sans aucun soucis, sans même trembler 1 seule seconde (et nous qui voulions de l’aventure !...On a hésité à ce la refaire en marche arrière…)

Nous arrivons en fin de journée à Oaxaca où nous établirons notre campement pour 5 jours (oui…5 jours à la même place, c’est presque une résidence secondaire). La Ville est vraiment très charmante et passons pas mal de temps à la découvrir de long en large.

Ah les squelettes mexicains vont nous manquer!









Le 26 nous partons pour Puebla, encore une ville coloniale. Le centre est aussi très sympa. Nous y passerons 2 nuits.








Le 28, nous retournons à Teotihuacan pour y laisser Darwin quelques jours et découvrir Mexico city. Nous avons rendez-vous avec les parents de votre narrateur qui viennent partager notre aventure pour 5 semaines (5 semaines ????? et oui…. À 6 dans notre camping-car…)

Le 3 mars, nous allons à Mexico dans un hôtel très proche de la place principale….. Le 4 nous allons chercher nos invités à l’aéroport et commençons la visite de Mexico dès le lendemain.

Il est vrai que les grandes…..très grandes villes, n’ont jamais été les lieux préférés des Vagabundos, et Mexico confirmera cette règle. Mais nous avons quand même adoré certaines visites : Musée de Frida Kahlo (un des rêves de Laure voici exaucé), et le Palais National avec les fresques exceptionnelles de Diego Riviera…. Juste géniale.

La maison bleue de Frida Kahlo!!!Oui j'en avais rêvé!(Laure)


Mais le manque de vie après 19h (complément mortel….aucun resto… aucun magasins ouverts…. Et pourtant on est dans le centre de la vielle ville coloniale)… on a hâte de reprendre la route et de faire visiter quelques villes à nos invités.

Le 7 nous retournons à Teotihucan. Bienvenue à la Darwin enterprise, le pot d’accueil c’est tout de suite, et la prise de vos logements juste après…. Darwin fera à nouveau une très belle impression.

concour de tir à l'arc avec grand-papa








Le 8, nous retournons au site Teotihuacan avec nos invités. Toujours aussi fascinant. Le 9, nous pensions partir, mais votre narrateur se retrouvera dans l’impossibilité de prendre la route : plus de 39 de température, un état fébrile….bref, pas bien du tout, pourquoi ??  Aucune idée…. Mais pour chance, un seul jour suffit à la récupération (digne des plus grands sportifs…. Sur pieds dès le lendemain et prêt à attaquer la route).

Du 10 au 13 nous retournons dans les deux villes fantastiques qui sont San Miguel de Allende et Guanajuato. Impossible de ne pas y retourner et les faire découvrir à nos invités.


Le 14 un petit stop à Guadalajara et le 15 à Puerto Vallarta pour 2 jours. Une ville un peu trop guindée à notre goût.

Du 17 au 19, nous arrêtons notre « enterprise » à Lo de Marcos. Si il n’y a aucune ville…. Le camping est un havre de paix du voyageur : 2 piscines, superbe bord de mer, toute l’organisation pour que votre narrateur puisse y passer son anniversaire. On a tous apprécié cet arrêt.

La plage à Los de MarcosDerrière le camping de Los de Marcos








Les 19 et 20 mars, nous les passons à Teacapan. Autre arrêt en bord de mer. Très calme, une plage pour nous seul, où nous observerons les dauphins passer au petit matin.








Le 21, nous roulons jusqu’à Topolombopo pour prendre un ferry de nuit et nous rendre sur la Basse Californie. Une journée de gagnée…. Mais on arrive sur la Basse Californie un peu fatigué. La route a été longue (en plus escroqués par des policiers désireux d’arrondir leur fin de mois…. Mais ça fait partie du jeu, en plus c’est la seule fois que ça nous arrive) et le réveil est très matinal.

Nous arrivons à La Paz pour commencer notre nouveau périple. La Basse Californie étant tout à fait différente du reste du Mexique. Bien plus sauvage, des plages où nous pouvons bivouaquer gratuitement….

Le 23 nous allons à La Ventana, sur une belle plage sauvage. Nous fêtons l’anniversaire de Laure dans ce coin retiré. Bivouac sur la plage à la Ventana, Baja CaliforniaEt un gâteau improvisé!








Le 24 nous nous rendons à Los Frailes, une autre plage sauvage. Nous passons de longues minutes à regarder les raies volantes. Nos photos ne sont pas du tout convaincantes, mais s’était super de les voir sauter hors de l’eau.

Bivouac sur la plage à Los Frailes








Nous retournons à la Paz le 25 pour y faire une sortie en mer. Un petit bateau rien que pour nous. Nous irons admirer les lions de mer et nagerons même avec eux. Ceux-ci ne sont pas autant joueurs que nous l’aurions souhaité, mais ça restera un grand souvenir de pouvoir s’en approcher à 1 mètre et regarder leur danse perpétuelle, une nageoire hors de l’eau à tourner en rond.








Retour sur le bateau, puis nous nous rendons sur une plage de rêve. Une de ces plages qui a créé la réputation et le mythe de la basse Californie. Eau transparente, sable fin, superbe panorama, crique rien que pour nous…encore une fois... époustouflant….on est TOUT SEUL dans cet endroit paradisiaque.

Le 28….une autre journée inoubliable. Une de ces activités que l’on ne sait plus trop où  placer dans le top 5 des meilleures choses ne nos voyages…..le 28, c’est les baleines. Ici, ce sont les baleines grises qui viennent mettre bas après un périple depuis l’Alaska. Les baleines grises restent avec leurs baleineaux de janvier à début avril. Ouf, on est juste en fin de saison….

Le 27, nous quittons la Paz pour nous rendre à Lopez Mateo. Nous nous rendrons directement sur le quai d’embarquement pour réserver un bateau pour le lendemain matin à la première heure (le meilleur pour l’observation de baleines).

Après une nuit agitée par l’impatience, nous embarquons sur une lancha, petit bateau rien que pour nous. Nous longeons la baie pour nous rendre où se trouvent les baleines. Très vite nous voyons une mère et son bébé….géniale…puis une autre…et encore une autre…. On est en fin de saison, mais il reste quand même pas mal de baleines avec leur bébé. Certaines se laissent approcher, d’autre pas. Certaines contournent le bateau, d’autres passent en dessous…. Puis l’impensable : n’oublions pas que les bébés sont toujours joueurs et toujours curieux….bien loin des conseils avisés de la maman, un baleineau vient nous dire bonjour, et surtout, vient à la recherche de caresses…… SANS blagues, il sort sa tête juste à côté de notre barque et reste là….comme souriant…. Comme réclamant le contact. Qui fait plaisir à qui ???? Nous caressons ce beau bébé pour se rendre compte qu’au toucher, une baleine est toute molle, et qu’elle a même des poils à côté de la gueule. Un moment privilégié, de ceux qu’on n’a même pas osé espérer.

On aura passé 3 heures fabuleuses….. On en redemande…..

L’après-midi, nous reprenons la route (un sourire béant affiché sur notre visage) et allons nous poser à la Bahia Conception. Encore un bel endroit sauvage. Nous passerons le dernier anniversaire, celui de Norah, ici. Joyeux anniversaire. Déjà 5ans, dont 2 passés sur les routes avec ces parents fous de découvertes et d’aventure.

Le 30, nous quittons Bahia Conception pour Guerrero Negro. La route est magnifique. Nous longeons les côtes sauvages, vues sur les montagnes escarpées, nous enchainons les virages et admirons les paysages. Puis nous arrivons à Guerrero Negro, une autre destination pour les sorties en mer…. Encore oui !!!! La dernière du voyage avant les orques de Vancouvers.

Nous prendrons un autre bateau le lendemain matin. Nous admirons pendant près de 3 heures, de nouveaux spécimens. Si ceux-ci ne se laisserons pas toucher, nous admirons longtemps un baleineau faisant des caresses à sa mère en se frottant contre elle. Le faisant le plus près possible des embarcations. Trop mignon, on a envie de les rejoindre et de leurs faire des câlins aussi…. On ne vous explique pas le nombre de photos….vive le numérique !!!!

La fin de notre aventure en Basse Californie s’approche. Nous passons une nuit à El Rosario, puis 2 à Ensanada, juste en dessous de Tijuana.

Nous passons la frontière le 4 avril…de retour aux USA….. Viva El Mexico !!!!!

Nous avons vraiment adoré le Mexique, sa diversité, ses coins « développés » (un peu trop), ses coins sauvages, ses sites, ses villes coloniales…… la nourriture bien entendu, la population….tout ça nous a enchanté. Nager avec les tortues dans le Yucatan, danser à côté des lions de mer et faire des câlins à un baleineau en Basse Californie….oui…vraiment géniale. On espère que les filles n’oublieront jamais.

La Basse Californie…un clin d’œil à cet endroit magique. Mais qu’est-ce que cette Baja California ?? Pourquoi est-elle si différente du reste du Mexique ???

La Baja California est une « rébellion », une langue de terre détachée du continent de son propre chef ; désireuse de garder son côté sauvage (sauf l’extrémité Sud, pour nous rappeler que le béton de Cancun n’est pas si loin). Des paysages hallucinants, des montagnes déchirant le ciel, des plages sauvages et paradisiaques (avec de nombreux panneaux « Se Vende », nous soufflant à l’oreille que tout ça va tristement changer et être bétonné ; rattrapé par le tourisme de masse), des étendus de déserts et de cactus…. Tout ça fait de la basse Californie un endroit à visiter de toute urgence….Le monde change trop vite et que rarement dans le bon sens.

Comments